Accueil Actualités Atelier national de capitalisation des (...)

Atelier national de capitalisation des expériences de Développement Economique Local (DEL)

Du 11 au 13 novembre 2015, à l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis, s’est tenu un atelier national de capitalisation des expériences de développement économique local. Cette initiative de la coopération technique allemande à travers son Programme d’Appui à la Décentralisation et au Développement Local (PRODDEL) coïncidant avec la célébration des 25 ans de l’UGB, est le deuxième du genre tenu à l’université.

C’est dire que cet atelier intervient à la suite d’un premier atelier national sur le DEL, qui s’est tenu à Saint-Louis du 1er au 03 Février 2012. Cette édition était plus orientée vers des objectifs théoriques et stratégiques, l’enjeu étant de créer des consensus sur le concept ainsi que sur les principales approches DEL afin d’alimenter le cadre stratégique du DEL au Sénégal.

Le présent atelier est plus un atelier de mise à niveau, de réajustement du cadre stratégique, de promotion d’un espace de capitalisation et de partage entre acteurs du DEL. Il se veut, un cadre de systématisation et de partage de pratiques innovantes en matière de promotion du développement économique local avec comme objectif général : capitaliser diverses initiatives DEL en vue d’en tirer les expériences innovatrices, les principales leçons apprises et interrogations afin d’en déduire des pistes pour une meilleure prise en charge du DEL, dans un contexte de territorialisation des politiques publiques.

Les travaux ont réellement démarré avec la présentation des communications introductives suivies du marché d’expériences. Au total, cinq communications ont été présentées.
La présentation des communications introductives s’est faite en deux blocs thématiques.

Le premier bloc a traité de l’état des dynamiques DEL dans le monde et à l’échelle nationale à travers la communication de M. Bachir Kanouté, Secrétaire Exécutif de Enda Ecopop, axée sur « Les Expériences du DEL à travers le monde : stratégies, outils, résultats, limites et enseignement tirés » et de Celle du Dr. Sambou Ndiaye de l’UGB portant sur « Le DEL au Sénégal : cadre stratégique et dynamique » où il était question de revenir sur les attributs du DEL, repérer la dynamique du DEL au Sénégal et analyser la place DEL dans le PSE et dans l’Acte 3 de la décentralisation.

Quant au second bloc, il a traité particulièrement des expériences de terrains d’envergure nationale, des enjeux de l’information économique et les bases de la compétitivité et attractivité des collectivités locales pour promouvoir le DEL. Il concerne les communications de M. Nicolas PONTY, expert international, portant sur l’élaboration des comptes régionaux sur la base de l’expérience pilote développée dans les régions de Fatick, Kaolack et Kaffrine, celle de M. Malick SY, expert DEL à l’ONUDI sur l’expérience de construction d’un Observatoire Régional de l’Economie Locale (OREL) dans la région de Louga et en fin la communication du Dr. Nar Gueye, consultant international, sur « Compétitivité et attractivité des collectivités locales pour la promotion du DEL ».

A la suite des communications introductives, l’atelier a continué avec des travaux de groupe, après un bref passage sur la foire des expériences qui a permis le partage d’une dizaine d’expériences à travers des supports de communications divers et variés. Les travaux de groupe ont allié présentations d’expériences et réflexions sur des thématiques avec un certain nombre de questionnements et des objectifs assignés à chaque groupe (voir tableau ci-dessous).

L’atelier de capitalisation des expériences DEL a été un moment d’échanges fructueux entre participants sur leurs expériences et de repérage des dynamiques DEL au Sénégal qui, jusque-là, est embryonnaire malgré une prise de conscience de plus en plus importante de la part des acteurs publics. Il a également été l’occasion de prendre conscience des opportunités et enjeux qu’offre le DEL pour les collectivités territoriales en particulier et pour le développement du Sénégal en général.

Il est ressorti des échanges que le DEL est un moyen d’opérationnalisation du PSE et offre un cadre de mise en œuvre de la territorialisation des politiques publiques.

Toutefois, les participants n’ont pas manqué de faire des recommandations et de relever les défis relatifs à la mise en œuvre du DEL qui ont pour noms : l’adhésion et la participation des populations dans les processus de construction des économies locales, la mobilisation des ressources d’où l’importance des partenariats publics et privés dans les initiatives de développement économique local et une meilleure gouvernance locale adossée à une vision et une amélioration des mécanismes de transfert de ressources de l’Etat central aux collectivités locales pour leur permettre de jouer les rôles d’impulsion et d’accompagnement du développement local.

RECOMMANDATIONS GENERALES DE L’ATELIER

  • Accompagner les collectivités locales à mieux structurer leur vision DEL ;
  • Mettre en place des mécanismes de concertation entre les acteurs ;
  • Développer l’ingénierie territoriale avec les différents acteurs ;
  • Respecter la centralité des collectivités locales (porte d’entrée avec les fonctions de facilitation, animation, planification, coordination…) ;
  • Intervenir sur la base des documents de planification ;
  • Formaliser les rapports entre les collectivités et les différents acteurs sous forme de contrat, convention, protocole d’accord ;
  • Appuyer les collectivités locales dans la promotion de l’économie des territoires ;
  • Généraliser la mise en place d’une division DEL dans les ARD ;
  • Proposer un dispositif harmonisé des cadres de concertation chargés du DEL ;
  • Intégrer la dimension DEL dans le processus effectif ;
  • Réaliser des projets structurants pour promouvoir les coopérations intra-pôle ;
  • Mettre en place un dispositif de collecte et de diffusion de données économiques à l’échelle des départements et des communes ;
  • Impliquer les universités et centres de recherche dans les processus DEL ;
  • Placer le secteur privé local au cœur des stratégies et approches DEL ;
  • Privilégier les solutions locales face aux difficultés rencontrées par les acteurs.

Travaux de groupe : Présentation d’expériences et réflexions sur différents thématiques

Groupe thématique Expériences présentées Objectifs
Groupe I : Dispositifs et outils de promotion du DEL
  • Expérience de la plateforme DEL de Kaolack (M DIOP, ARD Kaolack) ;
  • Dispositif d’animation économique (Mairie de Guédiawaye, M. SY, ONUDI) ;
  • Expérience du PROADELKO (A. Hanne, ARD de Kolda) ;
  • Expérience de la Maison de développement local de Louga (Mme R. LY, MDL de Louga) ;
  • Expérience de l’ARD de Diourbel (S L MBAYE, ARD Diourbel) ;
  • Projet indice développement local (A. KANDJI, ADL)
Quels outils, démarches et dispositifs pertinents peut-on systématiser des pratiques innovantes en DEL expérimentées dans les territoires ?
Quels types d’outils de planification locale mettre en place pour mieux prendre en compte la dimension DEL ?
Quel dispositif de production d’informations économiques actualisées mettre en place à l’échelle des territoires ?
Quel dispositif d’intervention et d’animation économique territoriale promouvoir pour amener les acteurs territoriaux à s’engager dans une option volontaire DEL ?
Quels attributs essentiels peut-on repérer des expériences DEL au Sénégal ?
Quels mécanismes financiers pour prendre en charge les projets structurants relatifs au DEL en termes de désenclavement, d’infrastructures économiques (unités de conditionnement, de transformation des produits locaux…) ?
^
Groupe II : Collectivités locales, secteur privé et DEL
  • Exemple d’un projet de territoire : le PPP Bissap (D. DIOP, PRODDEL) ;
  • Problématique des ressources territoriales dans les dynamiques économiques locales : le cas de la constitution du savoir-faire du travail du cuir dans la commune de Ngaye Mekhe (M. NDIAYE, UGB) ;
  • Expérience de la chambre de commerce de Kaolack/ PAER (A. THIAM, CCIAK) ;
  • Expérience de la commune de Saint-Louis en matière de promotion du DEL (Mme M Sy, ADC)
Quelles sont les pratiques innovantes en matière de promotion du DEL ?
Quels attributs essentiels peut-on repérer des expériences DEL portées par les CL et le secteur privé ?
Quel mécanisme mettre en place pour appuyer les collectivités locales à élaborer et à mettre en œuvre une stratégie DEL à l’échelle des territoires ?
Quelles sont les synergies et complémentarités à encourager entre acteurs territoriaux ?
Quelle offre de formation promouvoir pour renforcer les capacités en DEL des élus locaux et des acteurs du secteur privé ?
Quels mécanismes financiers pour prendre en charge les projets structurants relatifs au DEL en terme de désenclavement, d’infrastructures économiques (unités de conditionnement, de transformation des produits locaux…) ?
^
Groupe III : Capitalisation d’expériences DEL des Partenaires techniques et financiers
  • Expérience de l’ASEPEX (M. O AW, ASEPEX) ;
  • Stratégie du FONGIP dans le financement du DEL (M. A DIASSE, FONGIP) ;
  • Expérience du centre régional de ressources pour l’emploi des jeunes de SL (M. N DIOUF, CRREJ) ;
  • Démarche méthodologique et résultats de l’élaboration des brochures de marketing territorial (M. M DIOUF et Mme Ndeye D. SOW, CIDEL) ;
  • Le PROFADEL (M. Lamine SARR, ADL) ;
  • Expérience des pôles de développement économique (M. D. DIOP, PRODDEL).
Les dynamiques DEL au Sénégal restent-elles toujours à l’état embryonnaire ou se situent-elles plutôt dans une phase de maturation et d’expansion ?
Quelle est la valeur ajoutée des dynamiques DEL dans la construction d’économies territoriales viables ? Quels attributs essentiels peut-on repérer des expériences DEL au Sénégal ?
Quelles sont les synergies et complémentarités à encourager en vue d’optimiser et de pérenniser les interventions des projets/ programmes en faveur du DEL ?
Quels mécanismes financiers pour prendre en charge les projets structurants relatifs au DEL en terme de désenclavement, d’infrastructures économiques (unités de conditionnement, de transformation des produits locaux…) ?
Quelles seraient les bases d’un modèle idéal typique DEL systématisant les pratiques innovantes expérimentées à travers les territoires du Sénégal (en terme de processus, d’outils, d’approches, de démarche, de résultats, d’incidences) ?
^

PRODDEL, un programme du Ministère de la Gouvernance Locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire en coopération avec KFW et GIZ

18, Boulevard Martin Luther King – Fann Hock
Corniche Ouest - Dakar/ Sénégal
B.P 3869 -Dakar, Sénégal
Tél : + 221 33 889 39 29 - Fax : + 221 33 821 92 45

Rue Bocar Waly, Kasnack -Kaolack
B.P 486 - Kaolack, Sénégal
Tél : +221 33 941 77 31 Fax : +221 33 941 77 32
info@proddel.sn