Wack Ngouna

Introduction

La communauté rurale de Wack-Ngouna est située dans la Région de Kaolack, Département de Nioro du Rip, Arrondissement de Wack- Ngouna.
Elle est limitée : • Au Nord, par la Communauté Rurale de Keur Madiabel ; • Au Sud, par celle de Keur Maba Diakhou ; • A l’Ouest, par la Communauté Rurale de Ndramé-Escale • Et à l’Est par l’Arrondissement de Paoskoto.

Le chef lieu de la Communauté Rurale et d’Arrondissement,Wack Ngouna se trouve à 43km de Kaolack,capitale régionale et à 36km de Nioro du Rip, chef lieu de Département. Il est relié à la capitale régionale par la route départementale Thiawando Keur Madiabel pour se prolonger par une piste latéritique longue de 08 km .Cependant, certaines localités de la collectivité de Wack Ngouna restent enclavées d’une part , car séparées par la vallée et d’autre part les voies de communication entre les villages sont constituées par un réseau de pistes et de sentiers sableux .

La communauté rurale de Wack Ngouna est caractérisée par une topographie relativement plate.
Les sols sont de trois types : les sols « diors », les sols « deck-diors » et les sols « bas fonds », ou khours et les sols salés.

Les sols « diors » appelés sols ferrugineux tropicaux non ou peu lessivés sont légers, sablonneux et perméables avec une faible rétention en eau. Ils sont généralement pauvres en matières organiques et représentent environ 80% des superficies cultivables. Ils sont, cependant, favorables à la culture de l’arachide, du mil, et à l’élevage du fait de leurs aptitudes à donner du pâturage.

Les sols « decks » appelés sols bruns hydro morphes, représentent 16% des superficies cultivables. Ils sont relativement fertiles, riches en matière organique et se rencontrent dans les dépressions ou khours. Leur nature argileuse est favorable aux cultures céréalières et au maraîchage.

Tandis que les sols salés ou halomorphes qu’on retrouve au niveau des vallées et des bas-fonds ne représentent que 4% .A cause de leur salinisation, une bonne partie de ces terres ne sont plus cultivées, celles qui le sont donnent de très faibles rendements s’ils n’ont pas bénéficié d’amendements aptes à relever leur niveau de fertilité

Le climat est de type Soudano-Sahélien. C’est une zone de transition entre la frange sahélienne sèche et la zone guinéenne humide. On observe deux saisons fortement contrastées :
- une saison sèche très longue qui s’étend de Novembre à Mai ;
- une saison des pluies qui va de Juin à Octobre.
Il est fortement soumis à la circulation des vents dominants tels que l’alizé continental ou harmattan et la mousson.
Les températures, toujours élevées, sont marquées par un régime bimodal. Un minima égale à 22c au mois de Décembre- janvier et un maxima égale à 37c en saison sèche (Avril Mai).

La Communauté rurale de Wack Ngouna se trouve dans la zone comprise entre les isohyètes 700 et 1000 mm par an où les premières pluies tombent généralement entre les mois de Mai et de Juin de chaque année pour ne s’arrêter qu’en Octobre soit une période de cinq à six mois selon les années.

Les ressources en eau de la communauté rurale de Wack Ngouna sont constituées par les eaux souterraines et par les eaux de surfaces.
- Les eaux souterraines sont constituées par les nappes phréatiques, du Continental Terminal et du Maestrichtien qui représentent les principales sources d’approvisionnement en eau de la communauté rurale.
Les deux nappes sont généralement de bonne qualité et constituent les principales sources d’approvisionnement en eau potable des populations et du bétail.

- Les eaux de surface : La partie australe de la collectivité locale est traversée par un affluent /défluent du fleuve Gambie appelé Bolong Koular qui arrose les villages de Saboya, Koutango et Keur Amady Nguénar. A cela s’ajoute un potentiel hydrographique constitué par la vallée de Koutango qui fait partie du vaste système fleuve Gambie qui est lui-même un affluent du fleuve Gambie sur sa rive droite. Le bassin versant couvre une superficie de 173.3km2 tandis que le bas fonds couvre une proportion de la surface du bassin, dont une partie est occupée par l’eau.

- Les mares et les marigots sont des points d’eau saisonniers qui existent, à la faveur des conditions topographiques, pédologiques et surtout pluviométriques. En effet, ils sont alimentés uniquement pendant la saison des pluies et dépendent de l’abondance ou de la rareté des précipitations, mais aussi de l’ensablement. Constituent des endroits idéaux pour la construction de bassins de rétention et servent à l’abreuvement du bétail

La population de la Communauté rurale de Wack Ngouna est estimée à environ 28674 habitants en 2006 (Enquête DP) contre 30676 en 2005 et 29865 en 2004(tandis que les résultats du recensement de Décembre 2002 font apparaître 28639 habitants). C’est une population marquée par une forte tendance à l’exode rural
La densité de la population est assez acceptable, car pour une superficie de 281 km2, elle est de 102 habitants au km². Avec 63 localités, la densité des implantations humaines sur son territoire est égale à 4,46 localités par km2.

Documents de Références

Plan Local de Développement de Wack Ngouna 2007 - 2012
Convention local GRN de wack Ngouna /Décembre 2005

Ce document est en format PDF. Foxit Reader est un lecteur de fichiers PDF gratuit et très léger, il vous permettra une bonne lecture des fichiers que nous vous proposons.
- Cliquez ici pour télécharger Foxit Reader




PRODDEL, un programme du Ministère de la Gouvernance Locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire en coopération avec KFW et GIZ

18, Boulevard Martin Luther King – Fann Hock
Corniche Ouest - Dakar/ Sénégal
B.P 3869 -Dakar, Sénégal
Tél : + 221 33 889 39 29 - Fax : + 221 33 821 92 45

Rue Bocar Waly, Kasnack -Kaolack
B.P 486 - Kaolack, Sénégal
Tél : +221 33 941 77 31 Fax : +221 33 941 77 32
info@proddel.sn