Accueil
  • Evenements
  • Atelier d'Elaboration de la Stratégie d'Interventio

Atelier d'Elaboration de la Stratégie d'Intervention du PRODDEL en Casamance

    Le Programme d’"Appui à la Décentralisation et au Développement Local" (PRODDEL) de la coopération sénégalo-allemande est un programme du Ministère de l’Aménagement du Territoire et des Collectivités Locales (MATCL) appuyé conjointement par la GIZ et la KFW.

    Il a pour mission d’accompagner l’Etat, les populations, les organisations de la société civile, le secteur privé et les élus locaux à asseoir des stratégies efficaces de développement local qui tiennent compte de la promotion du développement économique local d’une part, et d’aider à consolider les acquis de la décentralisation et à la prise en charge des défis qui y sont liés d’autre part.

    Une mission de la GIZ a séjourné au Sénégal du 25 février au 12 mars 2013 pour effectuer un Contrôle d’Avancement de Programme (CAP) selon les procédures de la Coopération Technique Allemande.

    Après avoir apprécié l’approche du PRODDEL dans l’accompagnement des acteurs dans la mise en œuvre de la politique de Décentralisation et du Développement local, la mission CAP a recommandé au programme, entre autres aspects, pour sa phase de consolidation (2013 – 2015) :

    • Un accompagnement du Ministère de tutelle dans la mise en œuvre des réformes dans le cadre de l’Acte III de la Décentralisation ;
    • La consolidation des acquis dans les domaines de la » Gouvernance locale » et la « Promotion de l’économie locale » dans le Sine Saloum (régions de Fatick, Kaolack et Kaffrine) ;
    • La vulgarisation des approches qui ont été bien appréciées dans les régions de Kaolack, Fatick et Kaffrine en Casamance (régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor).

    L’atelier d’élaboration de la stratégie d’intervention du PRODDEL en Casamance s’est tenu dans ce contexte le 04 et 05 février 2014 à l’Hôtel Le Relais de Kaolack.

    L’objectif général de l’atelier était d’élaborer la stratégie d’intervention du PRODDEL en Casamance en tenant compte des recommandations de la mission CAP pour la phase de consolidation 2013 – 2015.

    La cérémonie d’ouverture officielle de l’atelier a été présidée par le Gouverneur de la région de Kaolack qui avait autour de lui le Directeur des Collectivités Locales, les représentants des Gouverneurs de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor, le Conseiller Technique Principal du PRODDEL, le Député-Maire de Keur Madiabel et le Représentant des Associations des Régions du Sénégal de la Casamance.

    Toutes ces autorités se sont félicitées de l’extension des activités du PRODDEL en Casamance au vu des résultats forts appréciables que le programme a eu dans les régions du Sine Saloum (Fatick, Kaffrine et Kaolack) dans l’accompagnement des acteurs de la Décentralisation et du Développement Local.

    Le Gouverneur et le DCL ont, au nom du Gouvernement, remercié la Coopération Allemande pour cet appui et ont renouvelé leur disponibilité et leur engagement à ne ménager aucun effort pour contribuer à la réussite du programme en Casamance.

    Ils ont aussi souligné la pertinence du choix des régions de la Casamance dans le contexte actuel du lancement de l’Acte III de la Décentralisation.
    En effet, le projet de réforme communément appelé « Acte III de la Décentralisation », veut s’adosser à « l’option de territorialisation qui, en revisitant la démarche de conception et de mise en œuvre des politiques publiques, devra permettre de bâtir le développement du Sénégal à partir des opportunités, atouts et potentialités de chaque terroir ». La Casamance étant retenu pour abriter la phase test de mise en œuvre des projets territoriaux, il est tout à fait pertinent de choisir cette zone pour l’extension des activités du PRODDEL et, ainsi contribuer au renforcement des capacités des acteurs dans la Décentralisation et le Développement local.

    Le Conseiller Technique Principal du PRODDEL a réaffirmé tout l’engagement de la Coopération Allemande à soutenir le Sénégal dans le respect des principes de la déclaration de Paris. Il a souligné que cet engagement devra se traduire par :

    • une mise en commun des moyens ;
    • une conception commune des actions à mettre en œuvre ;
    • une coresponsabilité dans la mise en œuvre des actions de développement ;
    • une transparence dans l’exécution des programmes d’action ;
    • une obligation de rendre compte aux mandants ;
    • et une nécessité d’éviter les doublons pour plus d’efficience dans la gestion des ressources disponibles.

    Après de larges échanges, les participants ont convenu de ce qui suit :

    a) Les processus à appuyer :
    Il est retenu de se limiter à quelques prestations de service bien choisies au lieu de se disperser. Le choix des prestations doit être sous-tendu par :

    • La pérennisation des investissements financés avec l’appui de la KFW en Casamance ;
    • La recherche de synergies et complémentarités avec les interventions des autres PTF pour éviter les doublons et rationaliser les ressources ;
    • La prise en compte des acquis du PRODDEL dans les régions de Fatick, Kaffrine et Kaolack.

    b) La stratégie d’intervention :
    Elle sera essentiellement basée sur le renforcement des capacités des individus et de leurs organisations, des institutions et sur la mise en réseau. Elle se traduira par :

    • Un lien étroit entre la « Gouvernance locale » et le « Développement économique local » ;
    • Un focus au niveau des régions sur le renforcement des capacités de coordination, de pilotage et de Suivi & Evaluation des processus de développement ;
    • Une intervention dans 15 CL déjà appuyées par la KfW + 15 à 30 CL encore à identifier ;
    • Une identification des 15 à 30 nouvelles CL sur la base des résultats des « Mesures de performances publiques des collectivités locales » ;
    • Une approche de pérennisation des acquis.

    c) Le système de coopération :
    Il s’articulera sur un partenariat basé sur la Coresponsabilité. Cela voudra dire que :

    • Le MATCL à travers la Direction des Collectivités locales sera « au volant » pour assurer le portage de l’intervention ;
    • Les ARD de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor seront cooptées comme partenaires stratégiques du PRODDEL ;
    • La redevabilité sera promue à travers l’élaboration et la mise en œuvre de Conventions de Collaboration ;
    • L’appropriation par les groupes cible sera recherchée à partir de la phase de conception en les y associant et en tenant compte de leurs préoccupations.

    d) La coordination et le pilotage de l’intervention :
    Ils devront être assurés tout en évitant la création de structures supplémentaires et parallèles. Pour cela, il faudra :

    • Identifier les prestations du PRODDEL en fonction des besoins et sur la base des planifications existantes ;
    • Utiliser (et si nécessaire renforcer) des structures de coordination déjà existantes sur place ;
    • Intervenir sans antenne ou personnel permanent en Casamance ;
    • Effectuer des missions ponctuelles de suivi par le personnel du PRODDEL.

    e) Les plateformes d’apprentissage et d’innovation à créer :
    Elles devront promouvoir la compétition des idées et des bonnes pratiques comme moteur de développement en :

    • Mettant en œuvre une démarche participative et multi-acteurs (p.ex. dans le Développement économique local ou la maîtrise d’ouvrage des infrastructures) ;
    • Favorisant la formation appliquée et continue ;
    • Développant un partenariat d’apprentissage entre les Régions et les Collectivités locales du Sine-Saloum et celles de la Casamance.

    L’intervention du PRODDEL sera circonscrite aux 15 collectivités locales actuellement couvertes par la KFW. Elle sera étendue à 15 (ou 30 si l’avenant du programme de la KFW en cours de négociation le permet) autres que la KFW retiendra après un processus de sélection suite à l’application de la mesure de performance publique des collectivités locales.

    Les collectivités actuellement bénéficiaires sont les suivantes :

    • Région de Kolda : Salikégné, Dioulacolon, Médina El hadji, Pata et Bourouco.
    • Région de Sédhiou : Bounkiling, Kandion Mangana, Goudomp, Samine et Simbandi Balante.
    • Région de Ziguinchor : Balingor, Diégoune, Kafountine, Oussouye et Enampore.

    La question de la participation des collectivités aux coûts des investissements a été aussi largement discutée entre participants. Le principe de la participation tel que convenu avec la KFW a été retenu, à savoir :

    • 5% d’apport par les collectivités pour les investissements simples (Education, Santé, Hydraulique, etc….) ;
    • 15% d’apport pour les infrastructures structurantes qui seront mobilisés par l’Etat.

    Il a été noté une forte volonté des acteurs à aller ensemble partout où cela est possible pour mutualiser les ressources et rechercher l’efficacité et l’efficience dans la mise en œuvre des actions de développement retenues.

    Et en ce qui concerne la coordination et le suivi-évaluation, les participants se sont accordés à ne pas créer de nouvelles structures mais d’utiliser les structures existantes qui ont été mises en place soit pour les besoins des Conférence Régionales d’Harmonisation ou celles liées à la coordination des intervenants dans les différentes régions. Il a été demandé au PRODDEL d’accompagner les structures qui ne sont pas fonctionnelles pour les rendre plus opérationnelles afin d’assurer correctement leurs tâches de coordination et de suivi-évaluation.

    Les participants se sont félicités de l’ambiance qui a prévalu lors de cet atelier et ont exprimé leur satisfaction quant aux résultats atteints et se sont accordés sur les prochaines étapes à suivre à savoir :

    • Tenir des réunions d’information et de partage des résultats de cet atelier avec tous les acteurs de chacune des trois régions ;
    • Rencontrer les partenaires qui interviennent en Casamance pour étudier les axes de collaboration possibles ;
    • Compléter l’exercice d’élaboration du plan d’action en y incluant la budgétisation des activités et le calendrier d’exécution.

    PRODDEL, un programme du Ministère de la Gouvernance Locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire en coopération avec KFW et GIZ

    18, Boulevard Martin Luther King – Fann Hock
    Corniche Ouest - Dakar/ Sénégal
    B.P 3869 -Dakar, Sénégal
    Tél : + 221 33 889 39 29 - Fax : + 221 33 821 92 45

    Rue Bocar Waly, Kasnack -Kaolack
    B.P 486 - Kaolack, Sénégal
    Tél : +221 33 941 77 31 Fax : +221 33 941 77 32
    info@proddel.sn