03 . Dya

La communauté rurale de Dya se trouve dans l’arrondissement de Sibassor.

Introduction

Elle est limitée par les communautés rurales de :

  • Ndiébel, au Nord
  • Ndiaffate, au Sud
  • Thiomby, à l’Ouest
  • Mbadakhoune et Ourour, à l’Est

Dya compte trente villages officiels répartis sur une superficie de 200 km² dont 14 551 hectares de terres cultivables.

Souks fonctionnels à Sibassor

En 1998, la communauté rurale de Dya comptait 18 244 habitants. Actuellement avec le dernier recensement (Décembre 2002), la population de Dya s’élève à 19 754, ce qui montre une évolution de 1510 habitants pour une période de quatre années soit un taux d’accroissement annuel de 1,08 %.

Cette situation découle de plusieurs facteurs qui sont liés entre autres au recul de l’âge de mariage et au recours à la contraception moderne ou traditionnelle.

La communauté rurale de Dya a une densité de 94 habitants au Km2. Par ailleurs, l’ethnie qui domine est le sérère avec 60% des populations suivie des Wolofs (25 %), des Peuhls (8 %) et des groupes minoritaires (Diola, Manjacks, Bambara, Ballante, Socé, Maures) qui se retrouvent surtout au village de Sibassor et qui représentent 7 % de la masse.

La communauté rurale de Dya présente un relief totalement plat, comme dans tout le département de Kaolack. Cependant il existe des dépressions représentant les anciennes vallées mortes.

Le bras de mer du Saloum constitue une barrière naturelle entre les communautés rurales de Dya et Ndiaffate et fournit la totalité des produits de mer (poissons et crustacés) débarqués à Sibassor et à Gamboul.

La vallée morte du Sine accumule des quantités d’eau non négligeables, en période hivernale, à certains endroits. Ces eaux sont souvent utilisées pour l’abreuvement du bétail et le maraîchage.

Potentialités

L’agriculture mobilise la quasi-totalité des habitants de la communauté rurale de Dya qui sont traditionnellement des agro-pasteurs. En effet, elle occupe prés de 75% de la population active. Elle est de type extensif avec traction animale et très dépendante de la pluviométrie qui varie dans cette zone entre 300 et 600 mm/an.

L’élevage qui se présente comme la seconde activité économique dans la communauté rurale de Dya est de type traditionnel et extensif. C’est une activité qui mobilise presque tous les habitants de la localité malgré le faible pourcentage d’éleveurs professionnels.

En effet, l’agro-pastoralisme qui est une longue tradition dans la zone du fait de l’intégration agriculture - élevage constitue un moyen d’épargne qui est beaucoup adopté du fait du faible coût d’entretien des animaux. De plus, la taille du troupeau est un facteur important car elle détermine le rang social dans ce milieu sérère.

La communauté rurale de DYA est peu pourvue en patrimoine forestier. Néanmoins, elle dispose de réserves ligneuses assez importantes surtout dans les zones de Ndiougue Ngothie et Bandame (Nord-ouest) où il existe des mises en défens. La diversité floristique y est assez considérable.

En effet, les combrétacées qu’on y retrouve représentent plus de 95 % du potentiel ligneux et elles sont associées à Adansonia digita, Piliostigma reticulata, Acacia albida, Mitragyna inermis, Balanitesaegyptiaca, Diospyros mespiliformis, Tamarindus indica. Cependant la production forestière se limite au ramassage du bois de chauffe, de bois d’œuvre et à la cueillette de fruits sauvages.

La pêche pratiquée dans la communauté rurale de Dya est de type artisanal. Elle occupe une infime partie de la population (1%). En fait, seul le village de Sibassor constitue le lieu de pêche avec le bras de mer du Saloum qui sépare les communautés rurales de Dya et de Ndiaffate et fournit la totalité des produits de mer (poissons et crustacées) qui sont débarquée dans la communauté rurale.

Réalisations

- Construction de latrines scolaires à Diomket et Diokoul
- Construction de Souks à Sibassor
- Adduction d’Eau Potable à Mbodjiène
- Construction de souks à Dya
- Construction de Case de Santé à Diaglé
- Construction arène de lutte à Ngothie

Documents de Références

PLD Dya 2003
Convention local GRN de Dya /novembre 2006
Schéma Aménagement Gestion terroir Communautaire de Dya

Ce document est en format PDF. Foxit Reader est un lecteur de fichiers PDF gratuit et très léger, il vous permettra une bonne lecture des fichiers que nous vous proposons.
- Cliquez ici pour télécharger Foxit Reader

PRODDEL, un programme du Ministère de la Gouvernance Locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire en coopération avec KFW et GIZ

18, Boulevard Martin Luther King – Fann Hock
Corniche Ouest - Dakar/ Sénégal
B.P 3869 -Dakar, Sénégal
Tél : + 221 33 889 39 29 - Fax : + 221 33 821 92 45

Rue Bocar Waly, Kasnack -Kaolack
B.P 486 - Kaolack, Sénégal
Tél : +221 33 941 77 31 Fax : +221 33 941 77 32
info@proddel.sn